Randonner au Japon [F]

#1:  Randonner au Japon [F] Author: mugen 2008

Le Japon pour vous cela évoque quoi ? Des immenses mégalopoles ultra moderne telles Tokyo et Osaka, leur vie trépidante, leurs gratte-ciels ? A l’opposé cela vous évoque peut être le zen, les ambiances calmes et minimalistes ? Où des images plus anciennes rattachées aux samouraïs, aux geishas, aux sumos ? Enfin pour vous le Japon est peut être actuellement le centre culturel (mode, architecture, musique, graphisme, animation, manga…) le plus excitant du monde ?

Et si le Japon était tout cela à la fois et bien plus encore : un coucher de soleil sur le Mont-Fuji, des randonnées de crête interminables dans les Alpes japonaises, un bain dans une vasque d’eau chaude au beau milieu d’un torrent de montagne, la puissance des volcans sous les pieds et les colonnes de fumée jaillissant de terre, l’atmosphère paisible d’un temple millénaire au sommet d’une montagne, les étendues sauvages de Hokkaido...

Le Japon situé sur la zone de subduction entre les plaques Pacifiques, Philippines et Eurasienne est sujet à d’intenses mouvements qui n’ont cessé d’ériger montagnes et volcans au cours des 20 derniers millions d’années. Pays de montagnes, elles en occupent presque les ¾ du territoire ; le contraste est frappant entre les villes surpeuplées des plaines et l’immensité des zones de montagnes qui, en comparaison, sont quasiment vierges. Il faut dire que les montagnes n’ont jamais été exploitées ni pour l’agriculture ni pour l’élevage. Cette dernière activité était d’ailleurs presque inexistante au Japon avant le XIXème siècle.

Conséquence, le Japon est parmi les pays industrialisés l’un des plus boisés (les forêts recouvrent les deux tiers du territoire). D’ailleurs, dans le passé, la montagne était perçue comme : « une zone de végétation luxuriante qui apporte des bienfaits » autrement dit : la forêt. Ces montagnes boisées sont aussi une ressource en eau très précieuse pour la culture du riz en plaine. Le défrichement des versants entraîne inondations et sécheresses dans les plaines en aval et peut désorganiser l’ensemble du réseau d’irrigation.

De vastes et magnifiques panoramas s’offrent donc aux randonneurs. Avec le Mont-Fuji (3776 m) pour point culminant, les massifs japonais, moins élevés, ne proposent pas comme les nôtres de paysages de haute montagne ; pas d’aiguille avec de belles faces verticales de granite, de neiges éternelles et encore moins de glacier. Ceux observés n’en sont pourtant pas moins saisissants. Le Japon propose un panorama inattendu, particulièrement agréable et relaxant, introuvable chez nous : la vue qui s’offre en fin de randonnée depuis le rotenburo (source thermale en extérieur) sur la montagne que l’on vient de gravir. Un must !

La montagne fait aussi référence à : « un lieu sacré où vivent les dieux et où l’on va s’entrainer (Il ne s’agit bien sûr pas d’entraînement sportif, mais d’un entraînement spirituel qui prenait souvent la forme d’un isolement prolongé pour méditer), mettre sa foi à l’épreuve». A l’instar d’autres civilisations, les montagnes sont sacrées. Si dans certaines de ces cultures le caractère sacré en interdit tout accès, il n’en est rien au Japon. Elles sont au contraire un lieu de pèlerinage, un lieu de culte. Nombreux sont les sommets ornés d’un petit autel, voire d’un temple pour certains, qui leur confère un charme et une ambiance très particulière.

Enfin la montagne au Japon c’est une neige exceptionnelle l’hiver, grâce à la combinaison des vents froids venant de la Sibérie toute proche et des précipitations venant de l’océan Pacifique. En janvier 2006 des chutes de neige record on ainsi accumulées 3,50 m en moins d’une semaine dans certaines régions. S’il s’agit d’exception, l’ouverture au début du printemps de la route Tateyama kurobe alpine route dans les Alpes japonaises du Nord attire chaque année de nombreux touristes qui la sillonnent en bus où à pied. La profondeur de la tranchée creusée dans la neige pour atteindre la route à une moyenne 10 m et peut aller jusqu’à 20 m les années avec beaucoup de neige. C’est spectaculaire ! Avec de telles conditions, les possibilités sont alors nombreuses, ski hors-piste, alpinisme, raquette...

Vous hésitez encore ? Le Japon a pourtant tous les atouts d’une destination de montagne exceptionnelle !
Vous vivrez une expérience unique de la montagne entre découverte culturelle, thermalisme, spiritualité et paysages à couper le souffle.

Des photographies sont disponibles sur mon site http://www.tozai-trek.com/ et sur celui d'un ami photographe http://www.light-of-earths.com/

#2:  Re: Randonner au Japon [F] Author: alexjp

si je peux me permettre de compléter cette très belle descriptions des charmes des montagnes japonaises ...

concernant l'entrainement spirituel en montagne, il existe près de chez moi, un ancien sentier que les moines ermites empruntaient pour lier entrainement physique et entrainement sprirituel. ...la difficulté physique permettait un ressourcement et une concentration méditative.

ce chemin existe encore sur une ligne de crêtes entre le lac Kawaguchi (kawaguchiko) et le lac Sai (saiko)


le Mont Fuji est une montagne sacré, donc l'accès était strictement interdit aux étrangers jusqu'au 19ème siècle (interdiction bravée par un alpiniste anglais)

Powered by phpBB © phpBB Group
[ IntegraMOD © 2004 The IntegraMOD Group ]
[Page generation time: 0.1794s (PHP: 75% | SQL: 25%) | SQL queries: 52 | GZIP disabled | Debug on]