Secret Japan

Go to bottom Home • Forum & Guides • Tokyo Restaurants • Onsen • Album • Links • Search Forums • Rules • FAQ Go to top
Go to bottom Log in • Register • Staff Go to top
Calendar 
Koya San (Wakayama-ken) [F]
 
View previous topic View printer-friendly version Search Display number of posts for each poster in this topic Export topic thread to a text file View next topic
Author Message
fredayu
Guide

Offline
Total posts: 66

France
PostYou have posted in this forum: Fri Mar 23, 2007 10:39 pm Back to top

Lieu : Koya San 高野山

Préfecture : Wakayama-ken和歌山県


Site officiel du Koya San

Un autre site avec page en Francais :nankai

Une bonne carte du Koyasan : ICI

Attraction :

La zone de l’Oku-no-In (奥の院)
La zone Garan (伽藍)
La pagode Konpon Daitō (根本大塔)
Le temple Kongōbu-ji (金剛峯寺)
Les tombes des empereurs Tokugawa.

Quand : à la fin de l’été pour la fraicheur du site et en automne pour les érables rouges.

Heure d’ouverture : de 8h à 16h30 pour la plupart des sites

Prix :

Kongōbu-ji Temple 500 yens
Konpon Daitō 200 yens
Koyasan Reihokan Museum 600 yens
Les tombes des empereurs Tokugawa 200 yens
Le Kondo de l’aire Garan 200 yens

Il existe un billet commun pour tous ces sites à 1500 yens, à obtenir à l’office de tourisme du Koya san, juste à côté de l’arrêt de bus Senjuinbashi (千手院橋).

Accès :

Kōya-san est accessible en prenant le funiculaire situé au terminus de la ligne de train Kôya line de la société de transports Nankai-Dentetsu, partant de Namba, Ôsaka. Le limited expresses fait le trajet en 80 minutes pour ¥1610. Ensuite il faut prendre le funiculaire (5 minutes) puis un bus (10 minutes) jusque dans le centre car il est fermement interdit de marcher sur la route reliant la station du funiculaire à l’entrée de la ville.


Logement :
Passer une nuit dans un temple : voici la liste des temples proposant un logement


Repas:

En dehors des repas dans les temples, il existe plein de petites Izakaya dans le centre ville qui proposent des repas entre 750 et 2500 yens, pour gouter aux spécialités locales de tofu. On peut citer les restaurants Miyasan et Inoue (pour prendre d’énormes omelettes)

Le principal restaurant de la ville et sans doute le meilleur est le Hanabishi (花菱). Ce restaurant est ouvert depuis plus de 100 ans sur le site du Mont Koya. Il se trouve juste à côte de l’arrêt de bus Senjuinbashi (千手院橋). On peut y prendre soit un menu du midi de spécialités locales : shojin ryori pour 2100 yens, ou bien essayer les menus Kaiseki végétariens entre 5000 et 10000 yens.


Fêtes :

l’Aoba Matsuri le 15 juin pour fêter la naissance de Kukaï la plus importante fête du Mont Koya
Rosuko Matsuri le 13 Aout. C’est la fête des bougies donnée en mémoire des morts.

Visite :

Idée de visite : depuis le funiculaire prendre le bus jusqu’à l’arrêt Senjuinbashi – marche de 20 minutes vers l’Ouest jusqu’à la porte Daimon _ marche de 10 minutes jusqu’à l’aire Garan – visite des pagodes – marche de 5 minutes pour le musée – marche de 5 minutes pour le Kongōbu-ji – repas du midi dans le centre – marche de 20 minutes jusqu’à l’entrée de l’aire Okuno-in – balade d’une heure dans le grand cimetière – marche de 45 minutes pour revenir dans le centre à l’arrêt de bus Senjuinbashi – marche de 15 minutes pour se rendre aux mausolées des Tokugawa – marche de 20 minutes pour se rendre à l’arrêt de bus Isshi guchi mae juste à l’entrée de la ville – retour en bus à la gare du funiculaire.


Situé à une 60éne de kilomètres au sud d'Osaka, le mont Koya est un ensemble de 9 pics, formant le cœur de la péninsule de Kii. Situé dans des bouquets de cèdres noirs à une altitude de 900 mètres, les différents temples de cette région forment le site bouddhique Shingon le plus vénéré du Japon, car il accueille chaque année plus de 1 million de pèlerins. De la station haute du funiculaire, dont la pente maximale est impressionnante il faut prendre un bus pour se rendre dans le centre ville. De là on se rend à pied en 20 minutes en direction de l'Ouest jusqu'à la grande porte Daimon qui marque l'entrée du site. Le premier sanctuaire du site a été construit par Kukai, vers 800 et devint rapidement le centre de la secte Shingon-shu, adepte du bouddhisme ésotérique. Le centre acquit rapidement une grande notoriété grâce à la protection des différents empereurs du Japon. A son apogée le site conta jusqu'à 1000 temples. Et c'est seulement à partir de 1872 que les femmes eurent le droit de pénétrer sur le site de Koya-san. De nos jours le site accueille les pèlerins dans différents temples, ainsi que les touristes, et abrite une université religieuse où se regroupent de nombreux chercheurs travaillant sur les textes sacrés du Bouddhisme. De la porte Daimon on distingue trois grandes zones : la zone ouest avec le Garan, la zone nord ou aire Tokugawa et la zone est, avec L'aire du Okuno-in.

Image 410 Image 411 Image 412

L'aire du Garan : Cette aire, de la zone Ouest regroupe les principaux bâtiments de Koya san. C'est là que se trouve le Kon Do construit par Kukai et qui est la plus ancienne implantation sur le site. Construit en 819, le bâtiment actuel a été entièrement reconstruit en 1932. Derrière ce hall se trouve une magnifique pagode rouge, la Konpondaito pagode, qui mesure plus de 48 mètres de haut. A l'intérieur on peut admirer de magnifiques peintures bouddhistes sur les piliers de la pagode ainsi qu'une statue du Bouddha cosmique entourée de 4 disciples.
Dans un autre bâtiment se trouve une statue représentant Kukai et qui est montrée une fois l'an durant l'Aoba matsuri, le 15 juin. Un peut plus loin se trouve une autre pagode, la Sai To, le plus ancien bâtiment de Koya san qui a échappé aux incendies et qui se trouve au bout d'une allée de cèdres. On peut aussi voir différents bâtiments en bois de cèdres, sanctuaires shintos abritant différentes divinités protégeant le monastère. On peut aussi contempler une étrange pagode en bois placée sur une base circulaire, ce qui permet aux pèlerins de la faire tourner. Les pèlerins sont reconnaissables à leurs tuniques blanches recouvertes d'inscriptions, et ils sont accompagnés d'un moine reconnaissable à sa tunique noire.
En face de l'aire du Garan se trouve le Reihokan Hall, musée qui rassemble une impressionnante collection de plus de 5000 peintures, statues et mandalas, qui se trouvaient dans les différents temples de Koya-san. L'étang de la déesse dragon se trouve juste à l'entrée de l'aire du Garan. Une légende veut qu'un moine en méditation rencontrât une déesse dragon à cet endroit, et lui proposa de devenir la gardienne protectrice du mont Koya. Un petit pont rouge traverse l'étang pour donner sur une petite île au centre de laquelle se trouve un petit sanctuaire.

Image 416 Image 417 Image 418 Image 419 Image 420

Le temple du Kongobu-ji : C'est le principal temple et le plus grand de tout Koya-san. Situé au centre de la ville, il fait le lien entre les différentes aires du site. C'est le principal temple de la secte Shingon sur tout l'archipel du Japon. Ce temple a été construit par le shogun Toyotomi Hideyoshi en 1592, et il porta différents noms. D'abords Koyasan-Issan, qui signifie la montagne de Koya, puis ensuite Seiganji avant de devenir Kongobuji sous l'aire Meiji. Le hall principal possède des portes intérieures coulissantes peintes au 16éme siècle par des artistes de l'école Kano. Il faut aussi admirer les différentes sculptures qui composent les différentes portes externes de ce temple.

Image 413 Image 414 Image 415

L'aire du Okuno-in : Situé dans la partie est du mont Koya, l'aire de l'Okuno-in est en fait une grande nécropole qui regroupe plus de 200000 tombes. Une allée pavée traverse une forêt de cèdres, dans laquelle on peut voir différents types de tombes et de mausolées, où reposent les familles les plus puissantes de tout le Japon, ainsi que de nombreux inconnus. C'est au bout de 2 kilomètres que l'on arrive devant une petite rivière. Dans le lit de celle ci se trouvent des plaquettes de bois en l'honneur des enfants mort-nés. Ensuite on pénètre dans l'enceinte de l'Okuno-in le site le plus sacré de tout Koya-san. On arrive ainsi devant un grand bâtiment de bois, le Toro-do ou salles des lanternes. Nuit et jour, plus de 11 000 lanternes brillent, dont deux d'entres-elles, dit-on, s'y consument depuis le 11éme siècle sans jamais s'éteindre. Derrière le hall se trouve l'Okuno-in, le mausolée de Kukai.

Image 421 Image 422 Image 423
Image 424 Image 425 Image 426

L'aire Tokugawa : L'aire nord du Mont Koya regroupe différents petits temples secondaires, une vieille pagode, ainsi que les mausolées de la famille Tokugawa, et tout à l'entrée du site le temple du Nyonin-do. L'ensemble des mausolées Tokugawa a été construit par le troisième shogun Iemitsu Tokugawa. Leur construction prit plus de 10 ans et reprend l'architecture représentative de la période Edo. C'est aussi à Iemitsu Tokugawa que l'on doit les sanctuaires de Nikko au nord de Tokyo, et on reconnaît ici les mêmes types de décors. Ces mausolées ont été construits en l'honneur des parents du shogun. Plus au nord, juste à l'entrée du site au pied d'une statue d'un moine bouddhiste se trouve le temple Nyonin do, le seul temple du site qui a été tout le temps ouvert aux femmes, puisque celles ci ne pouvaient pas aller plus loin.

Image 427 Image 428 Image 429
Image 430 Image 431 Image 432

Download Post
Ay
Offline
Total posts: 7

Belgium
PostYou have posted in this forum: Tue Apr 03, 2007 4:06 pm Back to top

Fredayu,
Merci pour ce très bon guide. Je me pose une question: est ce que cela vaut la peine de rester plus qu'une nuit à Kyoasan? Je vois que l'on peut faire différentes ballades. Suffisamment pour 2 jours?

Download Post
fredayu
Guide

Offline
Total posts: 66

France
PostYou have posted in this forum: Wed Apr 04, 2007 8:39 am Back to top

Alors moi j'ai fait la balade en journée depuis Osaka et tu a largement le temps de faire le tour tranquillement de tous les sites dans la journée.

Ensuite si tu passe la nuit dans un temple, il faut savoir que tu va y vivre au rythme des bonzes, donc le levé est trés tôt le matin.

Je pense donc que passer plus d'une nuit c'est beaucoup.

Download Post
Amano
Guide

Offline
Avatar
Total posts: 48

Japan
PostYou have posted in this forum: Tue Aug 31, 2010 12:26 pm Back to top

Bonjour à tous !

Je ne voudrais pas passer pour un trouble-fête, mais je me permets de poster ici un avis bien différent de ce qui se dit généralement sur Kôya-san. La raison ? Je me suis fait une idée totalement erronée de ce qu'était le mont Kôya, ce qui entraîna une amère déception à l'arrivée. Sachant que nous étions trois dans ce cas, je me dis que certains pourraient éventuellement tomber dans le même piège et préfère donc vous faire part ici de mes impressions. Idea

********************

Ah Koya-san ! J'imaginais ce complexe de temples perdus dans la montagne comme une sorte de Nikkô fourmillant de bonzes à la ferveur inébranlable : grossière méprise et amère déception ! Si les temples et les moines sont bien là, l'adjectif "perdu", et tout ce qu'il suscite comme images dans la tête du petit voyageur que je suis, est sans conteste de trop. C'est bien simple : on était déjà en plein milieu de ce qu'il y avait à voir que je continuais à répéter a mes amis "Vivement qu'on trouve la porte principale qui ouvre sur le complexe ! Ça va être fabuleux !".

Image 1235

Certes, j'ai eu tort de me faire des idées, mais il faut dire que tout le monde y met du sien pour éviter de mentionner cette ignoble rue commerçante, sans cesse parcourue de voitures, qui défigure le mont Kôya comme une vilaine cicatrice mal refermée. Que ce soit les posters aux photos soigneusement cadrées pour faire la promotion des lieux ou le Lonely Planet qui insiste sur le fabuleux cadre naturel du site, rien ne laissait présager d'un tel sacrilège.

Image 1236

Depuis Osaka, un tout petit train local vous amène dans la vieille gare de Gokuraku-bashi, dont la seule fonction semble être de faire le lien avec un vieux téléphérique qui vous dépose lui aussi au milieu de nulle part, ne vous laissant comme possibilité que de prendre le bus pour continuer à vous enfoncer dans la montagne. On se sent donc de plus en plus coupé du reste du monde, alors qu'au final le bus nous dépose au beau milieu d'une nationale directement reliée à Osaka ! En fait, je n'en sais rien et ne suis pas allé vérifier, mais cette exagération éhontée n'est là que pour vous faire comprendre à quel point on aurait presque l'impression que le trajet n'est que la continuation d'un vaste mascarade marketing n'ayant pour but que d'attirer plus de monde. Je plains d'ailleurs les pauvres touristes qui font tout ce chemin pour aller dormir dans un temple : inutile d'aller aussi loin pour une telle expérience...

Image 1237

Avant de recevoir de plein fouet les foudres de mes lecteurs, relativisons tout de même un peu ces propos. Une fois le premier choc passé et en se promenant un peu, on comprend un peu mieux pourquoi l'endroit est si réputé. Dès qu'on s'éloigne de la fameuse route, la plupart des endroits sont calmes et agréables et un site comme le cimetière géant de Oku-no-in est tellement remarquable et unique en son genre qu'il mérite à lui seul le déplacement. Pas de photos malheureusement, je ne sais trop pourquoi, mais l'atmosphère très spéciale qui se dégage de cette forêt de cyprès géants criblée de tombes y est certainement pour quelque chose...

Image 1238

Vous l'aurez compris : j'ai (on a ?) été victime d'une image trop idéalisée des lieux et de laquelle je ne me suis aucunement méfié. Il n'en reste pas moins que Oku-no-in restera pour moi un souvenir impérissable qui m'a fait très forte impression. Je suis également persuadé qu'il y a de magnifiques randonnées à faire, ce qui est peut-être le seul et unique moyen d'avoir un aperçu du vrai Kôya-san, celui de l'ère pré-consumérisme et de son fléau auquel je participe finalement à ma manière : le tourisme.

Article original du 04 septembre 2008

********************

Je me cite...

Quote: › il faut dire que tout le monde y met du sien pour éviter de mentionner cette ignoble rue commerçante


Le guide de fredayu a le mérite d'utiliser à quelques reprises le mot "ville" et même de mentionner : "il existe plein de petites Izakaya dans le centre ville". Une phrase à ne pas louper si on veut se faire une idée assez juste de ce qui attend le visiteur. Wink


Last edited by Amano on Tue Aug 31, 2010 12:26 pm; edited 1 time in total

_________________
Download Post
sylvsteph
Offline
Total posts: 8

France
PostYou have posted in this forum: Thu Sep 23, 2010 8:06 pm Back to top

Bonsoir,
Est-ce qu'il y a d'autres endroits sur place autre que les temples où on peut dormir pour moins cher?
Sinon, quels sont les meilleurs hébergements pour un couple dans les temples (meilleur rapport "qualité-prix", chambre pour 2) et à quel moment faut-il réserver?
Merci d'avance
Sylvie

Download Post
Amano
Guide

Offline
Avatar
Total posts: 48

Japan
PostYou have posted in this forum: Fri Sep 24, 2010 11:18 am Back to top

Bonsoir,
sylvsteph wrote (View Post): › Bonsoir,
Est-ce qu'il y a d'autres endroits sur place autre que les temples où on peut dormir pour moins cher?
Sinon, quels sont les meilleurs hébergements pour un couple dans les temples (meilleur rapport "qualité-prix", chambre pour 2) ?

D'après ce que j'ai vu, il n'y a pas beaucoup de choix en dehors des temples (liste et réservation ICI en anglais). Après une recherche sur Jalan, le moins cher que j'ai pu trouver et la nuit seule (pas de repas donc) à Kongô-sanmai-in pour 5 500 yens par personne (conbini à 5 minutes à pied, chambre à tatami avec télé et clim, pas de toilettes ni de douche dans la chambre). Le temple a l'air bien placé : voir en bas au milieu de cette carte (juste au dessus de l'encart Tahôtô Museum of National Treasures).
sylvsteph wrote (View Post): › à quel moment faut-il réserver?

Ma réponse pourra paraître évidente : le plus tôt possible ! Dans le cas de ce temple, il semblerait qu'il y ait une réduction de 500 yens si vous réservez au minimum 30 jours avant. Pour la réservation, on peut trouver ce temple sur la page en anglais que j'ai mentionnée... reste à savoir si on peut avoir les mêmes tarifs que sur Jalan. Rolling Eyes

En espérant que cela puisse en partie vous aider,

Amano Very Happy

_________________
Download Post
sylvsteph
Offline
Total posts: 8

France
PostYou have posted in this forum: Fri Sep 24, 2010 7:20 pm Back to top

Oui, ça va m'aider, merci beaucoup. Je pensais pouvoir réserver quelques jours avant, suivant la météo... Pleut-il beaucoup en moyenne dans cette période? (10-25 novembre)
Dans les temples en général, faut-il payer en liquide ou peut-on payer par carte? Doit-on payer à l'avance? (ce qui m'arrangerait finalement, ça permet d'étaler un peu les paiements)

Sylvie


Last edited by sylvsteph on Fri Sep 24, 2010 7:20 pm; edited 1 time in total

Download Post
Amano
Guide

Offline
Avatar
Total posts: 48

Japan
PostYou have posted in this forum: Mon Sep 27, 2010 3:24 am Back to top

Bonjour Sylvie,

sylvsteph wrote (View Post): › Pleut-il beaucoup en moyenne dans cette période? (10-25 novembre)
Dans les temples en général, faut-il payer en liquide ou peut-on payer par carte? Doit-on payer à l'avance? (ce qui m'arrangerait finalement, ça permet d'étaler un peu les paiements)


Très franchement, impossible de dire quoi que ce soit niveau météo à notre époque : le temps change très vite et les irrégularités saisonnières sont bien trop importantes. Cependant, en temps normal, à ces dates, la saison des typhons est finie et il fait relativement beau.

Pour le paiement dans les temples, sur le formulaire de réservation, il est précisé qu'on ne peut pas payer par carte et que cela doit se faire en liquide (yen bien entendu). Wink

_________________
Download Post
raoulglloq
Offline
Total posts: 4

France
PostYou have posted in this forum: Fri Feb 03, 2012 6:01 pm Back to top

Bonjour,

Je suis embete car aucun des sites mentionné ne permet de reserver une nuit dans un temple. Meme sur le site officiel aucune adresse email n'est indiquée.

Quelqu un sait il par ou les contacter si on ne sait pas lire les kanjis?

Raoul

Download Post
Amano
Guide

Offline
Avatar
Total posts: 48

Japan
PostYou have posted in this forum: Sat Feb 04, 2012 2:20 pm Back to top

En effet, il semblerait que le lien pour la réservation (voir bas de page) par email amène sur une page en construction. Le lien de "Reservation par fax" semble fonctionner cependant : je pense que c'est la meilleure solution pour pouvoir faire une réservation en anglais. Wink

_________________
Download Post
n00b
Offline
Total posts: 1

France
PostYou have posted in this forum: Wed Jul 11, 2012 10:43 pm Back to top

j'ai l'impression qu'il y a pas mal de distance entre le cimetiere et la zone garan.
ca se fait pas à pied?

combien de lignes de bus y a t-il?
sont-il frequents et y a t-til un site qui donne leur horaire?

j'aimerai bien faire koya san en une 1/2 journée si c'est possible?

Download Post
sanji
Mod

Offline
Avatar
Total posts: 715

Japan
PostYou have posted in this forum: Fri Aug 17, 2012 9:33 am Back to top

Bonjour, il faut compter environ 45 minutes - 1 heure à pied. Des bus sont disponibles, mais peu fréquents - sauf erreur, de l'ordre de 1 x par heure. Il est cependant possible de se déplacer en taxi, ce qui est rapide est reste raisonnable si l'on a peu de temps. C'est faisable en une demi-journée, mais c'est court, il faut donc se limiter à 2-3 sites maximum.

Download Post
Display posts from previous:


 Jump to:   



  View previous topic View printer-friendly version Search Display number of posts for each poster in this topic Export topic thread to a text file View next topic

You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum
You cannot attach files in this forum
You can download files in this forum
Lo-Fi Version
90011 Attacks blocked :: Protected by phpBB Security © phpBB-Amod :: phpBB Security ©  Has Blocked 1,916 Exploit Attempts.
@ 2007 The Integra Team @ 2007 phpBB Group
:: Style IntegraMod © IntegraMod Team 2008 :: All times are GMT + 1 Hour ::

[Page generation time: 1.0671s (PHP: 89% | SQL: 11%) | SQL queries: 139 | GZIP disabled | Debug on]